Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 17:02

Nomination de Catherine Rossi-Batôt à la direction de Lux, scène nationale de Valence

Catherine Rossi-Batôt a connu un itinéraire professionnel qui l’a menée de Strasbourg, où elle a participé à l’aventure de Pôle Sud, scène conventionnée pour la musique et pour la danse, à Valence, où elle a en particulier développé, au cœur de la scène nationale, un important pôle d’éducation artistique à l’image reconnu par le CNC, marqué par l’engagement artistique et culturel allié à la force de conviction.

Nomination de Michel Didym à la direction du Centre dramatique national de Nancy Lorraine

Comédien et metteur en scène, formé à l’École nationale supérieure d'Art dramatique de Strasbourg, il a joué notamment, sous la direction d'André Engel, Jorge Lavelli, Georges Lavaudant et Alain Françon dont il a été l'assistant sur plusieurs spectacles. Son lien artistique avec la Lorraine se forge dès ses premières créations dont notamment « Boomerang, le salon rouge » de Philippe Minyana, qui donnera son nom à sa compagnie« Boomerang ». Créateur en 1995, à Pont à Mousson, de « La Mousson d ‘été », laboratoire des écritures contemporaines, il consacre son parcours d’artiste à défendre les auteurs vivants français, européens et étrangers.

Au CDN de Nancy Lorraine, qu’il veut avant tout une maison de production, il prévoit de tisser des liens entre les textes d’hier et les écritures d’aujourd’hui, de faire du théâtre un « lieu où se tenir compagnie » en le partageant avec de nombreux artistes, d’attirer un public diversifié en créant un temps fort baptisé « RING » (Rencontres Internationales des Nouvelles Générations) chaque année, durant la Saint-Nicolas. Il envisage également la création d’une« Académie théâtrale du temps libre », organisée en miroir avec la programmation du CDN et ouverte à tous ceux qui ont du temps et la curiosité de découvrir et de se découvrir eux-mêmes par le théâtre. Il travaille les scénographes Laurent Peduzzi, Olivier Irthum, Vincent Tordjman, Jacques Gabel, etc.

Michel Didym succèdera le 1er janvier 2010 à Charles Tordjman qui poursuivra, en indépendant, le travail de défricheur qui fut le sien pendant 17 ans à Nancy.

Nomination de Richard Brunel à la direction du Centre dramatique national de Valence

Le metteur en scène et directeur artistique de la Compagnie Anonyme, 38 ans, succédera, le 1er janvier 2010, à Christophe Perton à la direction de la Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche.  

Issu de l’École du Centre dramatique national de Saint-Étienne, Richard Brunel crée en 1993 avec Abdel Sefsaf, Marko Nicolic, Réjane Bajard,  Valérie Marinese,  etc. un collectif d’acteurs la «Compagnie Anonyme » dont il devient le metteur en scène attitré en 1997. Cette création intervient dans la suite de la création au Festival Théâtre en Mai à Dijon de la pièce de Janis Balodis Trop jeunes pour des fantômes, mise en scène par Jude Anderson dans une scénographie d’Alain Dumont. Il collabore ensuite avec la scénographe Paola Licastro. Il travaille à présent avec le scénographe  Marc Laîné.

Nomination de Franck Becker, avec Benjamin Lazar comme artiste associé, à la direction du Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper.

Agé de 42 ans, Franck Becker, après avoir été secrétaire général de la scène nationale 61 dans l’Orne, est depuis 2001 le directeur artistique du projet pluridisciplinaire Scènes du Jura. Il succède à  Michel Rostain qui a façonné la singularité du Théâtre de Cornouaille en organisant ses missions générales de diffusion et de production autour d’un pôle de création musicale. Franck Becker propose un projet marqué par une double ambition : faire dialoguer les musiques entre elles et avec les autres arts, et, en développant les partenariats artistiques et culturels, accroître l’ancrage et le rayonnement de l’établissement au sein de l’agglomération quimpéroise et du Finistère.

Benjamin Lazar, metteur en scène, comédien, chanteur et musicien, multiplie les rencontres entre la musique et les arts de la scène (comme avec Le Poème Harmonique, Les Cris de Paris, Le Quatuor Habanera , Cadmus et Hermione, Le Bourgeois Gentilhomme…). Il travaille avec la scénographe Adeline Caron et le créateur de costume Alain Blanchot.

Nomination de Jean Boillot à la direction du Centre dramatique national de Thionville Lorraine

Directeur artistique et metteur en scène de « La Spirale », compagnie en résidence au Théâtre Auditorium de Poitiers (TAP), Jean Boillot, né en 1970, s’est fait connaître en 1997 avec une production musicale et itinérante du Décaméron de Boccace. Il a collaboré à de nombreuses reprises avec l’auteur Jean-Marie Piemme ainsi qu’avec les musiciens de La Muse en Circuit ou de l’ensemble Ars Nova. Il a été accueilli au Festival d’Avignon en 2001, avec Le Balcon de Jean Genet. Il a travaillé d’abord avec la scénographe Annabel Vergne et travaille actuellement avec la scénographe Laurence Villerot.

Pour Thionville, son projet privilégie la collaboration d’artistes européens. Il prépare notamment la pièce Périclès de Shakespeare, interprétée par des acteurs franco-allemands. Sa volonté de faire rayonner le CDN dans les pays frontaliers se double d’une ambition régionale, avec une ouverture aux compagnies de Lorraine. Jean Boillot prévoit également de mêler théâtre et musique, de développer un festival de formes brèves et d’associer un conteur, un auteur et un metteur en scène à l’ensemble des activités du centre.

Il succèdera le 1er janvier 2010 à Laurent Gutmann qui aura su, avec le soutien de l’Etat et des collectivités territoriales, transformer le centre dramatique régional de Thionville Lorraine en centre dramatique national et lui offrir un nouveau lieu de représentation, le Théâtre en bois.

 

Nomination de Eric de Chassey à la direction de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis)

 

Le Président de la République, sur proposition de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a nommé, le lundi 7 septembre 2009,   Eric de Chassey directeur de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis). Il succède ainsi à Frédéric Mitterrand à la tête de cette vieille et prestigieuse institution, que le scénographe Richard Peduzzi a dirigé de 2002 à 2008.

Né en 1965 aux Etats-Unis, Eric de Chassey, normalien, docteur en histoire de l’art, professeur à l’Université François-Rabelais de Tours, ancien membre de l’Institut universitaire de France, a su allier une formation classique à une connaissance de l’art contemporain, ainsi que l’activité universitaire à une activité reconnue de critique d’art et de commissaire d’expositions.

Parmi les nombreux ouvrages et catalogues d’exposition de ce spécialiste de la fécondité transatlantique de l’art moderne et contemporain français, on peut citer Violence décorative : Matisse aux Etats-Unis, La peinture efficace : une histoire de l’abstraction aux Etats-Unis, Platitudes : une histoire de la photographie plate.

Membre des comités scientifiques de revue Patrimoines et de la revue Perspectives, il a organisé de nombreux colloques d’histoire de l’art, notamment sur les premières années qui ont suivi la seconde guerre mondiale.

Il a été le commissaire de plusieurs expositions : Abstraction/Abstractions, Géométries provisoires au Musée d’art moderne de Saint-Etienne, Made in USA au Musée de Bordeaux, Corps social à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris ; Matisse – Kelly : Dessins de plantes au Musée national d’art moderne, Centre Pompidou et au Saint Louis Art Museum. Il a également éclairé la création contemporaine lors de la première édition de La force de l’art, en 2006.

La vocation de l’Académie de France à Rome, créée par Louis XIV, en 1666, est d’accueillir des artistes ou des chercheurs déjà engagés dans la vie professionnelle afin de leur permettre de mener à bien un projet personnel sur la terre des arts.

 

 

Partager cet article

Repost 0
union des scenographes - dans Actualités
commenter cet article

commentaires