Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 12:30

TartuffeLassalle1984TNS.jpg

  Yannis Kokkos, esquisse pour Tartuffe, mise en scène de Jacques Lassalle au Théâtre national de Strasbourg, 1984

 

Le Groupe d’étude et de recherche scénologique en architecture (GERSA) au sein du Département Scénographie de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes poursuit en 2010-2011 le séminaire de recherche initié en 2006 dans le cadre de son programme pluriannuel habilité par le BRAUP/Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère à la Direction générale des patrimoines, ministère de la culture et de la communication. Depuis 2006, 26 scénographes ont été invités. Il s’agit d’appréhender la pratique théâtrale à travers la question de la scénographie, et plus particulièrement de se concentrer sur la métamorphose de l’image scénique avec ce qui est traditionnellement dénommé depuis le XVIIe siècle « changement de décor ».

 

Le programme 2010-2011 propose différents axes de réflexion à partir de ce thème, en lien avec les spectacles programmés à Nantes, dans une dynamique de large ouverture. Ainsi la présentation du Barbier de Séville en début de saison au Grand T donne l’occasion de parler de l’opéra. Yannis Kokkos, scénographe et metteur en scène qui a longtemps travaillé avec Antoine Vitez, Jacques Lassalle et bien d’autres metteurs en scène, sera l’invité d’honneur d’une séance inaugurale (28 octobre 2010, Chapelle Grand T), mettant en évidence le genre de l’opéra. Il a une conception globale du théâtre qui l’a toujours amené à exprimer son intérêt pour la mise en scène, considérant la scénographie « non comme une intendance de la mise en scène, mais comme partie intégrante de celle-ci ». C’est également la position de Stéphane Braunschweig, metteur en scène qui signe la scénographie de ses spectacles en collaboration avec Alexandre de Dardel, comme pour Lulu de Wedekind, présenté du 19 au 22 janvier (20 janvier 2011, Amphi 150, Ensan). Scénographe, auteur, architecte, peintre, décorateur de théâtre et d'opéra, Richard Peduzzi a été directeur de l'Académie de France à Rome de 2002 à 2009, après avoir occupé les mêmes fonctions à l'Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs entre 1990 et 2002. Depuis 1968, il signe tous les décors pour les mises en scène de Patrice Chéreau. Il a conçu la scénographie surprenante de Rêve d’automne de Jon Fosse mise en scène Patrice Chéreau, présenté au Grand T du 2 au 11 février (3 ou 10 février 2011 sous réserve).  Jean Haas a débuté comme graphiste au Théâtre national de Strasbourg, avant de se consacrer à la scénographie sous la direction de nombreux metteurs en scène dont Hans Peter Cloos, Didier Bezace (depuis 1986, avec récemment Les Fausses Confidences de Marivaux en 2010, diffusé à la télévision) et Jean-Louis Benoît. Pour ce dernier, il a fait la scénographie de La Nuit des rois de William Shakespeare, donné en 2009 au Grand T, et il signe celle de Un pied dans le crime de Labiche présenté du 2 au 10 décembre 2010 (mars ou avril ou mai 2011). Antoine Vasseur issu de la formation nantaise Scénographe DPEA est le scénographe de Un nid pour quoi faire, pièce de Olivier Cadiot, mise en scène de Ludovic Lagarde, créée au festival Avignon 2010 et présentée au Lieu unique les 4 et 5 novembre 2010 ( 4 novembre 2010, Chapelle Grand T).

 

 

Partager cet article

Repost 0
union des scenographes - dans Actualités
commenter cet article

commentaires