Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 13:30

Reception-Ambassade--4-.jpg

José Manuel Castanheira, Directeur des Rencontres internationales de scénographie de Lisbonne, Pascal Teixeira da Silva, Ambassadeur de France au Portugal, Raymond Sarti, Président de l'UDS

Reception-Ambassade--12-.jpg

José Manuel Castanheira et  Raymond Sarti portent un toast à la création de l'Association des scénographes portugais dans les Salons de l'Ambassade de France.

 

Lisbonne le 28 avril 2012.

 

Monsieur L’Ambassadeur,

Madame la Directrice de l’Institut Français de Lisbonne,

Madame l’attachée Culturelle,

Mr José Manuel Castaneihra,

Chers collègues et amis scénographes.

 

C’est un immense honneur et plaisir que de parrainer, en tant que Président de l’Union des Scénographes Français, et au nom de ses membres, l’Association naissante des Scénographes Portugais. Car au delà de l’amitié Franco-Portugaise qui s’exprime ici, c’est aussi de la culture, dont il s’agit et de son développement, de ses visions internationales.

 

En effet la culture de l’espace, est comme l’architecture, la philosophie, une expression de nos visions du monde.

Si la scénographie trouve son origine dans le théâtre, elle s’exprime à présent dans tous les domaines où le public est présent. C’est pourquoi, l’attrait que la scénographie suscite est grandissant chez les jeunes générations.

En France, mais partout en Europe ce phénomène est constaté, à cela une réponse peut être proposée : la scénographie est à la croisée des arts, elle est transversale, à la fois technique, artistique, et philosophique.

 

Car dans un monde qui bouge, se densifie, comment ne pas se questionner sur la place de l’individu en regard de ce qui lui est donné à voir ?

Comment ne pas se préoccuper de notre rapport au monde, à notre place, à notre espace,

à notre sens critique ?

Comment encore, ne pas interroger les images ? Les espaces dans un monde qui en est saturé ? Comment faire naitre du sens de la forme ?

C’est donc une vision humaniste, que la culture de la scénographie développe.

En cela, elle est contemporaine, novatrice…

 

La France, historiquement a toujours été attachée à cette culture de l’espace, rappelons nous qu’il y a soixante ans, naissait la Quadriennale de Prague sous l’impulsion d’une poignée de scénographes Français et Tchèques. Nous connaissons aujourd’hui l’ampleur qu’a prise cette rencontre internationale.

 

C’est pourquoi, l’Union des Scénographes est fière de parrainer, cette très belle initiative Portugaise, que représente la création de cette association.

Mais nous voudrions également salué par la même occasion, la deuxième édition de « ScenaLisboa » Rencontres internationales de la scénographie à Lisbonne.

Dont on ne peut que constater le succès et l’intérêt grandissant, et dont on peut espérer qu’elle perdure.

 

Enfin, dans des temps troublés, tels que l’Europe traverse, de telles initiatives sont d’autant plus importantes qu’elles sont porteuses d’espoir, de réflexions, d’intelligence, de recherches dans ce monde en mutation.

 

Je conclurais par cet engagement, en tant que Président, et au nom de tous les membres de l’UDS :

Notre parrainage ne se limitera pas à cette charmante soirée, mais ira bien au delà.

C’est pourquoi dans les semaines, les mois à venir, l’Association des Scénographes Portugais si elle le désire, se trouvera associée aux projets européens que l’UDS développe actuellement en France.

A savoir :  le projet SMS, Scénographie Mémoire Spatiale, qui sera une plateforme numérique européenne, à l’initiative de Luc Boucris et l’Université de Grenoble.

Mais également, la préfiguration de l’Institut Européen de la Scénographie, sans compter les nombreux autres projets qui sont en développement actuellement, et auxquels nous ne manquerons pas ld’associer nos amis Portugais.

 

L’UDS, au delà d’être un syndicat professionnel, est une plateforme de réflexion, où nous ne cessons de confronter Pratique,  Recherche et Formation, dans une optique prospective, et en direction des jeunes générations.


C’est dans ce triangle, que se situe la dynamique de l’UDS, et que nous vous invitons à échanger dans le futur.

 

Pour clore, je voudrais terminer par ce très beau proverbe Malgache qui dit :

« Qu’il n’est pas nécessaire d’être riche, pour rêver en grand… »

 

Merci pour votre confiance et votre invitation.

 

Raymond Sarti

Président de l’Union Des Scénographes.


Partager cet article

Repost 0
union des scenographes - dans Actualités
commenter cet article

commentaires