Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 01:22

poster-expo-brukenthal1.jpg

C’est une figure méconnue du paysage théâtral du XXe siècle, et plus particulièrement de la scénographie moderne, qui fait actuellement l’objet d’une heureuse découverte. Artiste aristocrate, le Baron George Løwendal est né le 10 mai 1897 à Saint Petersbourg et mort à Bucarest en 1964. Après des études dans sa ville natale et à Kiev, en Ukraine, il s’établit à Soroca, ville de l’ancien Empire Russe, située actuellement sur le territoire de la République de Moldova. La révolution de 1917 en Russie et la grande union roumaine du 1er décembre 1918 l’ayant surpris là-bas, George Løwendal se retrouva brusquement en territoire roumain – ce qu’il n’a d’ailleurs jamais regretté. Il s’est parfaitement adapté à son nouveau pays, il s’est épris de la Bucovine et de ses paysans – qu’il a peints toute sa vie – et surtout il a renouvelé la scénographie théâtrale roumaine. Il a travaillé pour plusieurs théâtres du pays – notamment à Cernăuţi (actuellement ville ukrainienne) de 1926 à 1935 pour le Théâtre national, à Bucarest et à Craiova. Formé auprès des artistes russes d’avant-garde, en Roumanie, il a créé un style constructiviste, parfois fauviste, cubiste ou expressionniste, choquant les spectateurs de Cernăuţi, qui, bien que cosmopolites, appartenaient tout de même à une société essentiellement bourgeoise. Un ouvrage vient de lui être consacré dans une édition roumaine et une édition anglaise par l’Institul Cultural Român et la Fundatia Löwendal, dirigée par sa petite-fille Ariadna Avram : George Löwendal, an artistocrat in the limelight 1897-1964.


LOWENDAL_schita-decor-Casatoria2-1024x774.jpgLowendal, étude pour Le Mariage de Gogol, 1925

 

Une exposition a présenté – malheureusement trop brièvement -  au mois de novembre 2011 au Palais de Behague à Paris,  des esquisses originales de décors, des costumes, des masques, des témoignages photographiques des spectacles créés par Löwendal pour les scènes de Bucarest et Cernăuţi, mais aussi des maquettes et des marionnettes reconstituées d’après les dessins de l’artiste, par des étudiants de la faculté de scénographie de Bucarest. Cette exposition a été présentée auparavant à Bucarest, à Sibiu en Roumanie en mai 2011 pour le Festival et du 12 au 26 juin 2011 à Prague lors de la dernière Quadriennale.


Très active, la Fundatia Löwendal a organisé le 15 décembre 2011 la deuxième édition du Concours national de scénographie « George Löwendal », ouvert aux étudiants de licence et de master en scénographie de l’UNARTE (Université Nationale des Arts), de l’UNATC (Université Nationale  d’Art Théâtral et Cinématographique Caragiale), de l’UAT, Université d’ Art de Târgu-Mureş, et de l’UAUIM Université d’architecture et d’urbanisme Ion Mincu de Bucarest . La pièce proposée est Le Mariage de Gogol, pour laquelle Löwendal a conçu les décors et costumes avec une mise en scène de Jacob Sternberg en 1925 au Théâtre Central de Bucarest. Le jury de ce concours était composé de Marcel Freydefont (président d’honneur), Florica Ichim (critique de théâtre, présidente), Nina Brumuşilă (scénographe), Cristina Milea (scénographe, lauréate 2010), Ion Cazaban (historien du théâtre), Alexa Visarion (professeur et réalisateur de cinéma), Radu Alexandru Nica (metteur en scène). Des prix ont été décernés sur lesquels nous reviendrons plus en détail. La lauréate 2011 est Andreia Martinescu et Oana Micu a reçu le prix Löwendal.


Un scénographe, une fondation, un livre, une exposition, un concours, ce sont de belles initiatives qui doivent être saluées… et imitées.

Partager cet article

Repost 0
union des scenographes - dans Actualités
commenter cet article

commentaires