Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /

Union des Scénographes

 

 

L'Assemblée Générale Ordinaire de l’Union des Scénographes s’est tenue le mercredi 17 février 2006 à 10 heures au siège de HorsLesMurs (HLM), association nationale pour le développement des arts de la rue et des arts de la piste,  68 rue de la Folie Méricourt 75011 Paris. A la suite, s’est tenu un Conseil d’administration qui a opéré le renouvellement du Bureau.

 

 

Adhérer à l’Union des Scénographes

 

Le nombre total de personnes ayant adhéré à l’UDS de 1996 à 2010 est de 198 scénographes. Le nombre de scénographes recensés à ce jour est de 228. Une mise à jour et une vérification des coordonnées des scénographes adhérents et des scénographes recensés est en cours : toute contribution à cet égard est bienvenue. Une campagne d’adhésion va être lancée, en particulier, en direction des jeunes scénographes.

 

 

Bulletin d’adhésion

Nom : ……………………………..      

Prénom : ……………………      

né(e) le  : ………………………

Scénographe de spectacle, Scénographe d’équipement, Scénographe d’exposition  
Enseignant en scénographie - Etudiant en scénographie   

(rayer les mentions inutiles)

 

Demeurant: ……………………………………………………………………Code postal : ………………

Ville : …………………………………………………………………...............................................

Téléphone fixe : ……………………………    Téléphone mobile : ……………………………...............

Fax : ………………………………... Email : ..........................................................................

 

Déclare adhérer à l’Union de Scénographes

Cotisation annuelle (année civile 2010) :

 

Tarif professionnel et enseignant :70 Euros  (459,17 Frs)

Tarif étudiant et jeune diplômé (pendant 5 ans) : 16 Euros (105 Frs)

Chèque à mettre à l'ordre de l'Union des scénographes

à adresser avec le Bulletin d’adhésion  à

Philippe MARIOGE, Trésorier de l'UDS, 9, rue Laurent Savart 75 020 PARIS 

Siège social : UDS, 1 rue Mercoeur 44000 Nantes

 

Communiquer un double de la demande d’adhésion et l’adresse mail de l’adhérent  à

freydefont.marcel@numericable.fr

 

 

 

L’activité du Blog UDS :  http://uniondesscenographes.fr.over-blog.com/

 

A la date du 15 février, ce sont environ 28 000 visiteurs uniques qui ont consulté le Blog de l’Union des Scénographes, et près de 65 000 pages ont été consultées. Dans l’ordre, les rubriques les plus consultées sont les suivantes (entre 40 et 150 consultations mensuelles) :

 

1.       Scénographie : terminologie et nomenclatures et Définitions professionnelles du scénographe

2.       Membres de l'UDS

3.       Charte des Scénographes de spectacle et Charte des Scénographes d'exposition

4.       Présentation de l'Union des scénographes et Actions et objectifs de l'UDS

5.       Plateforme pour un Diplôme d'Etat de scénographe

6.       Liens, sites et autres blogs

7.       Contrat d'engagement

8.       Offres d'emploi

9.       Intermittent du spectacle (dispositions pratiques)

        10.    Agessa et Maison des Artistes

 

Ouverture, transversalité, mobilisation

 

Le leitmotiv du programme d’action qui se dessine pour 2010 et les années à venir est celui de l’ouverture, de la transversalité et de la mobilisation. Il s’agit également de mener une réflexion générale sur les effets des mutations artistiques et technologiques à la fois sur la scénographie de spectacle, sur la scénographie d’équipement, sur la scénographie d’exposition.

 

Un débat s’ouvre sur la question de l’ouverture et des mutations artistiques et technologiques. A l’évidence, dans son histoire récente (émergence de la scénographie contemporaine dans les années 1960), la scénographie se trouve à un tournant. La situation n’est pas la même qu’en 1996, date de fondation de l’UDS. Cependant cette situation nouvelle demande à être pensée et analysée tant sur le plan syndical que professionnel.

 

Deux positions s’expriment, largement partagées :

 

D’une part la nécessité de s’ouvrir, à la fois sur le plan des organisations proches ainsi que sur le plan des pratiques et de la réflexion théorique. Notamment, il est nécessaire de prendre en compte les mutations des arts en général, des arts vivants et des arts de la scène en particulier, évolutions qui ont des conséquences tant en ce qui concerne la conception des lieux de représentation et leur équipement qu’en ce qui concerne les formes artistiques (spectacles, performances, installations).

 

D’autre part, la nécessité de bien définir les interlocuteurs et le périmètre d’intervention. Si tout est scénographie, plus rien n’est scénographie. A la fois sur le plan syndical, institutionnel, professionnel et sur le plan artistique, culturel et technique, il s’agit de bien se situer. Sur le plan syndical et professionnel, la question est de savoir comment doit se traduire l’ouverture de l’UDS : quelles sont les branches de la scénographie qui ont légitimité à s’y trouver ? Ou faut-il aller dans le sens d’une Fédération dont l’UDS prendrait l’initiative, regroupant des organisations distinctes. Il s’agit de ne pas risquer la dilution.

 

La question est de savoir quel est le noyau  de la scénographie : c’est le spectacle ou le théâtre au sens large du terme. Plus précisément, le référent de toute scénographie est la représentation, puisque la définition générique donnée par l’UDS est la suivante : « La scénographie est  l’art de concevoir l’espace propice à la représentation ou présentation publique d’une œuvre, d’un objet, d’un événement ». La scénographie prend sens au sein de ce processus de représentation, en lien avec une dramaturgie et une mise en scène, avec le jeu d’acteurs. La différence avec le design et l’architecture tient à ce que la scénographie ne répond pas à un usage réel mais à une fiction dans l’organisation d’une représentation au sens concret du terme. Il est nécessaire de s’interroger et de se positionner par rapport à la montée de la notion de design d’espace, qui tend à faire de la scénographie une simple option.

 

A propos de la question du droit d’auteur, si cette question est un objectif essentiel pour le syndicat, la défense de ce  droit et de cette qualité ne constitue pas une même priorité selon le domaine d’exercice de la scénographie (spectacle, équipement, exposition). Pour ce qui est de la scénographie de spectacle, tout en défendant la qualité d’auteur du scénographe, il est nécessaire de veiller à la préservation de la présomption de salariat dans un environnement fragile pour le régime de l’intermittence, environnement qui pousse les scénographes de spectacle à adopter le régime entrepreneurial.

 

Ce sont là autant de sujets qui doivent être étudiés, conformément à l’objet de l’UDS qui est de défendre et d’améliorer la situation morale et matérielle de ses adhérents, d’étudier en commun toutes les questions intéressant la profession de scénographe et les solutions à y apporter, de réunir à cet effet tous les éléments et documents d’études, statistiques, enquêtes, d’entretenir des rapports constants entres toutes les organisations similaires en France et à l’étranger. Plus que jamais, cet objet est actuel.

 

 

Elections

 

Le nouveau Conseil d’administration de l’Union des Scénographes :

 

Enguerrand Chabert, Jean-Paul Chabert, Josette Chassard, Muriel Delamotte, Claire Dehove, Gérard Didier, Alain Dumont, Guy-Claude François, Marcel Freydefont, Gérard Frisque, Jean-Guy Lecat, Magalie Lochon, Christine Marest, Philippe Marioge, Danièle Rozier, Raymond Sarti, Nicolas Sire.

 

Le nouveau Bureau de l’Union des Scénographes :

 

-          Président : Raymond Sarti

-          Vice-Présidents : Jean-Paul Chabert, Gérard Didier, Gérard Frisque

-          Secrétaire Général : Marcel Freydefont

-          Trésorier : Philippe Marioge

-          Trésorière adjointe : Magalie Lochon

 

 

Interpellation des pouvoirs publics, institutions et organisations :

- Faire connaître et reconnaître l’UDS (Ministère de la Culture, SYNDEAC, SDTP, SYNPTAC, SYNPASE, CNPEF-SV, etc.)

- Faire reconnaître les définitions professionnelles de la profession de scénographe

- Ouvrir des relations avec le SYNPASE Syndicat national des prestataires d’audiovisuel, scénique et événementiel, le CNPS, Conseil national des professions du spectacle, la CNPEF-SV Commission paritaire nationale pour l'emploi et la formation, notamment sur la question des référentiels et des nomenclatures d’emploi.

- Concourir à la préservation de l’intermittence, au maintien de la présomption de salariat pour le scénographe de spectacle pour la mise en œuvre de sa conception.

 

Ouverture à d’autres organisations :

- Adhésion  en tant que personne morale au SNAC, Syndicat national des auteurs et compositeurs (pour tout ce qui touche aux droits d’auteur)

- Relations à développer avec REDITEC, association des directeurs techniques

- Rapprochement souhaitable de l’Association des scénographes d’exposition : invitation faite à cette association de rejoindre l’UDS et le Collège Scénographes d’exposition

- Relations avec l’Union des créateurs lumières

- Adhésion à l’OISTAT Organisation internationale des scénographes, techniciens et architectes de théâtre (adhésion commune avec REDITEC)

- Relations avec l’Association des Chefs-Décorateurs de Cinéma

- Relations à poursuivre avec l’APMS Association professionnelle des metteurs en scène

- Relations avec le CNOA Centre national de l’ordre des architectes et les syndicats d’architectes

 

Mise en place de quatre Collèges :

 

-          Collège des scénographes de spectacle étendu aux arts vivants

Claire Dehove, Gérard Didier, Marcel Freydefont, Jean-Guy Lecat, Magalie Lochon, Christine Marest, Philippe Marioge, Danièle Rozier, Nicolas Sire.

 

Christine Marest en est la Personne référente.

 

-          Collège des scénographes d’équipement

Enguerrand Chabert, Jean-Paul Chabert, Alain Dumont, Gérard Frisque, Jean-Guy Lecat.

 

Gérard Frisque en est la Personne référente.

 

-          Collège des scénographes d’exposition

Guy-Claude François, Raymond Sarti, Philippe Pumain, Claude Nessi, Muriel Delamotte.

 

Guy-Claude François en est la Personne référente.

 

-          Collège Enseignement et pédagogie pour la scénographie

Enguerrand Chabert, Jean-Paul Chabert, Claire Dehove, Guy-Claude François, Marcel Freydefont, Jean-Guy Lecat, Magalie Lochon, Raymond Sarti, Claude Nessi, Muriel Delamotte.

 

Magalie Lochon en est la Personne référente.

 

-          Composition du groupe de réflexion sur la scénographie urbaine et paysagère

Claire Dehove, Marcel Freydefont.

 

 

L’inscription et la participation aux Collèges et Groupe de réflexion reste ouverte aux adhérents. Ces Groupes pourront inviter à leurs réunions des personnalités non adhérentes à l’UDS en raison de leur compétence ou de leur intérêt sur les sujets  traités.

 

Prochaines réunions :

 

Bureau : le 11 mars 2010 à 19 heures

CA : le 3 mai 2010 à 10 heures

Réunion des Collèges : le 3 mai 2010 à 14 h

 

Partager cette page

Repost 0