Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Rechercher

/ / /

Suite à cette intéressante réunion de Bruxelles sur la profession de scénographe en Europe (1), je prolonge la conversation par ce commentaire :


1) Il n'y a pas de distinction fondamentale entre les scénographes de plateau, d'équipement ou d'exposition
si l'on se place du point de vue du "projet". Face au projet les scénographes ont une première démarche de "conception" suivie (le cas échéant) d'une phase de réalisation pendant laquelle le scénographe à affaire à un commanditaire qui est soit un metteur en scène soit un directeur de théâtre soit un conservateur.


2)Il n'est pas un créateur isolé et indépendant comme peut l'être un plasticien, son travail n'a une finalité
qu'en s'inscrivant dans un processus de réalisation d'une oeuvre dont il n'a pas la maîtrise finale, qu'elle soit artistique ou économique.


3)Cette dépendance ou subordination est une dimension sociologique de l'exercice d'une profession, et le scénographe n'est pas le seul dans ce cas là, et même si elle est dans certains cas vécue comme
une contrainte, elle est une réalité objective de la pratique de notre métier.


4)La distinction entre les différents modes d'exercice du métier de scénographe n'empêche pas la
majorité d'entre nous de passer de l'équipement au plateau ou à l'exposition en fonction des opportunités en s'appelant "scénographe". Ce qui nous différencie aujourd'hui fortement c'est nos formations et nos expériences personnelles plus que nos intentions


5)Au regard du désarroi général chez nos confrères Européens concentrons nous donc sur ce qui nous rassemble et certainement nous unit: un ardent intérêt pour "l'espace de la représentation"quel que soit
le lieu ou le cadre dans lequel s'exerce l'action du scénographe.


6)Les scénographes quel que soit leur mode et le champ de
 leur exercice pourraient s'inspirer de la position des architectes et de leur charte qui se traduit dans des contrats types qui définissent aussi clairement que cela est possible leurs droits et leurs devoirs et en distinguant clairement les missions de conception et celles de réalisation

 

Gérard FRISQUE

Architecte, scénographe, membre de l’Union des Scénographes
novembre 2002


(1) L'UDS a participé le 28 novembre 2002 à un Forum professionnel à Bruxelles sur la profession de scénographe en Europe

Partager cette page

Repost 0