Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 11:57

Le Collège Formation, Enseignement et Pédagogie pour la scénographie s'est réuni le lundi 11 octobre 2010 à Paris. A l'ordre du jour,  Il s'agit d'effectuer un état des lieux des formations existantes et d'ouvrir une réflexion sur les bases et les fondamentaux de l'enseignement à la scénographie. Les formations existantes en France sont soit des formations professionnelles spécialisées délivrant un dîplôme spécialisé (Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg,-ESAD-TNS, Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg- ESAD,  Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre-ENSATT à Lyon, École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs-ENSAD à Paris, Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes- ENSAN, Master professionnel Mise en scène et scénographie à l'Université de Bordeaux), soit d'autres formations intégrées au sein de cursus conduisant au diplôme d'architecte, de designer, d'artiste. Cette réflexion est menée en lien avec RésoScéno, association nationale des formations à la scénographie et au diplôme de scénographe.

 

Pour toute information :

Magalie Lochon

magalie.lochon@wanadoo.fr

 

Repost 0
union des scenographes - dans Formation
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 23:18

Formation continue qualifiante proposée par le Pôle Atlantique de formation continue en architecture, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l’Architecture et du Patrimoine /DAPA


Programmation des lieux culturels
Session de formation : 26, 27 et 28 mai 2009

 


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Contact administratif :  
Emmanuelle Rangé,  tel 02 41 22 99 91

Contact pédagogique :   Pascale Ravilly tel 09 50 74 22 12
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Contexte

Aujourd’hui, aucun acteur politique ne doute de la nécessité de développer un dispositif culturel le plus large possible dans une politique de régénération urbaine et de développement urbain, intégrant dans cette stratégie les rapports entre culture, technologie, économie, lien social. Dans un contexte d’accroissement de la demande, de la concurrence à un niveau local, régional, national, voire international, et dans le contexte renforcé de la décentralisation administrative et de la déconcentration culturelle, la programmation des lieux culturels impose des compétences spécifiques pour chacun des acteurs concernés. Les lieux culturels constituent d’une part un objet d’observation privilégié pour saisir l’importance de la démarche programmatique dans son ensemble et d’autre part un sujet d’actualité.


Motifs et
  objectifs

Cette formation continue met en relation et interprète les réalités de diverses cultures et aires géographiques.

Le premier objectif est d’aborder la question de la programmation des espaces culturels et
particulièrement des espaces de représentation, de rassemblement et de rencontre, lieux scéniques de toute nature, échelle et destination, au regard de la mise à l’épreuve que constitue l’exploitation de tels lieux et de la problématique que leur bonne conception soulève. Cela conduit à considérer particulièrement le stade de la programmation de tels équipements publics en rapport avec la conception architecturale et scénographique, en rapport avec la mise en exploitation, et donc en rapport avec l’usage effectif. Cette approche pose la question de l’appréciation, de l’appropriation et de l’évaluation d’une bonne programmation, en replaçant le stade de la programmation dans la chaîne qui pourrait être : besoin-programmation-conception architecturale et scénographie-réalisation-exploitation/utilisation- apparition d’un nouveau besoin de programmation-réhabilitation-transformation.

Cette tension dynamique, générale de toute programmation et conception architecturale, est particulièrement active en raison du caractère symbolique et éphémère de l’usage culturel.


Le deuxième objectif est d’aborder la question des lieux de proximité, les équipements d’échelle
intermédiaire correspondant notamment aux équipements de périphérie de grandes villes, aux équipements de villes moyennes et à la question des espaces culturels et lieux scéniques en milieu rural. Cela conduit à s’interroger sur la pertinence de la décision de construire un équipement culturel, en rapport avec un maillage des équipements de ce type sur un territoire donné. Il s’agit de s’interroger sur les échelles pertinentes et sur le degré de spécification ou de banalisation des espaces, autour de la problématique de la polyvalence.


Public
;

Architectes, urbanistes, directeurs de théâtre ou de salles de spectacles, régisseurs généraux, scénographes, acousticiens, élus, directeurs des services culturels ayant compétence en matière de lieux scéniques

 

Première journée : 26 mai 2009 La Métropole lilloise 

journée, 26 mai 2009 : la Métropole Lilloise

- Cette première journée s’attache à décrire la situation générale de la programmation des lieux culturels et à poser les enjeux globaux de la programmation en ce domaine : politiques de l’Etat et des collectivités territoriales, inventaire des lieux culturels et des guides à la programmation. Comment passer de la demande culturelle et de la commande politique au programme, du programme au projet et du projet à l’usage ?


Opérations de renouvellement urbain
à l’échelle de quartiers de communes de la Métropole Lilloise, études et visites

1.Le musée des Beaux-Arts de Lille, travaux de rénovation , architectes Jean Marc Ibos et Myrto Vitart, 

2. La Rose des Vents, Scène Nationale de Villeneuve d’Ascq

3. Le Musée d’Art Moderne de Villeneuve d’Ascq de Roland Simounet, architecte. Extension de Manuelle Gautrand, architecte


Intervenants :
Marcel Freydefont scénographe, maître-assistant et responsable scientifique du département Scénographie à l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, Alain Tapié, directeur du Palais des Beaux-arts de Lille et Conservateur en chef du Patrimoine, Didier Thibaut, directeur de la Scène nationale La Rose des Vents, Olivier Thierry, chef de projet Musée d’Art Moderne Communauté Urbaine de Lille

Deuxième journée : 27 mai 2009
 , CalaisC
alais

- Cette deuxième aborde les différentes phases de la programmation : connaissances des

besoins, analyse de la commande, conditions de la commande, définition du projet, opportunité et faisabilité du projet, références, contextualisation, élaboration du programme, préparation de l’appel d’offre, suivi du projet architectural. Elle envisage la variation des méthodes, des données et des vérifications des hypothèses relative à différents cas de figure et aux différentes échelles de lieux pouvant être identifiées.

Etude et visite :

La reconversion des anciens abattoirs de Calais en Scène Nationale, le Channel


1.
le temps du chantier : un acte artistique et culturel

2.  la fin des travaux

3. la métamorphose du Channel

Intervenants : Marcel Freydefont scénographe, maître-assistant et responsable scientifique du département Scénographie à l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, Loïc Julienne, architecte B&H, Francis Peduzzi, Directeur du Channel et l’équipe du Channel, Emmanuelle Debruyne

directrice du département Culture Ville de Calais


Troisième journée : 28 mai 2009, Bruxelles

- Cette troisième journée inventorie les compétences requises dans la conception de lieux voués 
 au tourisme culturel et à l’histoire des villes et temps présent, analyse les formes de relation entre maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’oeuvre et maîtrise d’usage, et cherche à discerner la méthode souhaitable à chaque étape du processus programmation-projet-usage. Elle pose la question de l’évolution d’un projet et de son évaluation à chaque phase, et celle de son appropriation par son utilisateur. 


Etudes et
visites


1. Le KVS, une plateforme urbaine, Le Théâtre royal flamand
de style néo-renaissance flamande construit en 1883-1887 par l'architecte J. Baes. L’extension et la rénovation, agence A 2RC Michel Verliefden et Brigitte D'Helft, architectes


2. Tour & Taxis

Ancien entrepôt des douanes entièrement restauré et offrant un espace de 17.410m² à quai pour  des expositions, des événements et des activités culturelles.


3. Extension de la Chapelle des Brigittines
  par un bâtiment double en acier corten (architecte Andreaz Bruno)

 Intervenants : Marcel Freydefont scénographe, maître-assistant et responsable scientifique du département Scénographie à l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, Gérard Maraite, directeur technique artistique du KVS, Kathy Van den Bossche, responsable de la programmation des lieux, Olivier Kempen chargé de la gestion et de l’accueil de Tours& Taxis, Sofie Rédélé,chargée du développement de Tours & Taxis, Monique Duren, directrice de la Chapelle des Brigittines, Véronique Lemaire, comédienne, doctorante en études théâtrales,Centre d'études théâtrales, à l’université catholique de Louvain la Neuve.


Responsable pédagogique :

Marcel Freydefont

Coordinateur pédagogique :

Pascale Ravilly


Programmation des lieux culturels

Montant de la formation : 1 200 Euros

Renseignements

Pôle Atlantique de formation continue

Maison de l’architecture, des Territoires et du Paysage, 312 avenue Gasnier

40100 ANGERS – Tél. 02 41 22 99 91 – Fax : 02 41 22 87 60

Site internet :

 

www.poleatlantique.fr

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
BULLETIN D'INSCRIPTION

Nom
Prénom :

Fonction :

Adresse :

Tel :

Fax :

Courriel :

Date…………………………….. Signature :


L’inscription sera effective à réception du bulletin dûment rempli, accompagné
des règlements des droits d’inscription, dans la limite des places disponibles. Chaque inscription validée fera l’objet d’une confirmation par courriel ou courrier postal.


Le coût de la formation comprend 3 nuits d’hôtel en chambre double ainsi que
les petits-déjeuners et les déplacements durant les 3 jours. La prise en charge se fera à partir du lundi soir à Lille jusqu’au jeudi soir à Lille. Sont à la charge du stagiaire les trajets jusqu’à Lille et le retour depuis Lille.


Conditions générales

Annulations : toute annulation devra être signalée par écrit (par fax ou par courriel) au Pôle Atlantique le plus tôt possible. Aucun remboursement ne pourra être effectué en cas d’annulation moins de 20 jours avant la session et en cas d’absence. Les remplacements sont admis sur demande.

Responsabilité : les responsables pédagogiques ne pourront être tenus pour responsables des modifications survenues à la suite d’évènements indépendants de leur volonté et en particulier de l’annulation de la session par suite d’une insuffisance d’inscriptions.


Chèque à l’ordre de l’URCAUE des Pays de la Loire, organisme de formation non assujetti
à la TVA, mandataire administratif et financier du pôle Atlantique.

 

Repost 0
union des scenographes - dans Formation
commenter cet article