Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 08:28

 

 


L'association Scénographes présentera une première version de la Charte des scénographes d'exposition lors d'un atelier qui aura lieu dans le cadre du SITEM au Carrousel du Louvre, le mardi 27 janvier de 16h30 à 18h30, Espace Ateliers, salle Delorme, Allée J .


Le S
ITEM 2009 qui a lieu très prochainement va être l’occasion pour l’association

Scénographes de faire le bilan sur une année de travail qui a permis d’élaborer une première version de la « Charte des scénographes d’exposition ».

En effet, à la suite du SITEM 2008 des groupes de travail regroupant scénographes, maîtres d’ouvrage et experts se sont constitués, afin de réfléchir ensemble sur le métier du scénographe, et sur les moyens nécessaires pour mettre en place la meilleure collaboration possible.

Cette charte a pour objectifs de faire connaître et reconnaître le métier de scénographe, d’éclairer ses missions et son rôle dans un projet d’exposition temporaire ou permanente. Elle s’adresse en particulier aux maîtresd’ouvrage de projets culturels et muséographiques, et à tous les acteursimpliqués dans des projets scénographiques.


Cet atelier sera animé par l’association, en présence de Bernard Bachman (MuCEM, Directeur-adjoint), Dominique Botbol (Cité des Sciences et de l’In

dustrie, Chef du département des projets muséologiques), Christophe Clément (Direction des Musées de France, chef du Département de l'architecture, de la muséographie et des équipements), François Le Jort (Nantes Culture&Patrimoine, Directeur production et exploitation), Stéphanie Zeller (Avocat au Barreau de Paris).


Association

Scénographes
Informations actualisées chaque jour sur le site www.simesitem.fr, dans la rubrique "ateliers".

Repost 0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 08:35

De nombreuses rencontres ont lieu actuellement sur le thème général de la muséographie, de la muséologie, de la scénographie d'exposition : colloques, rencontres scientifiques, débats.

Ainsi le Compa, Conservatoire de l'agriculture, situé en Maine et Loir à Mainvilliers près de Chartres a organisé le 9 décembre dernier une rencontre scientifique intitulée Musées en mouvement : quels projets, quelles structures, quels financements?

Le Compa est un musée de société consacré à l’agriculture, qui mêle histoire, société, sciences, techniques et arts...Installé dans une rotonde à machines (1905), il abrite sur 3000 m2, de très belles machines et des outils témoins de la révolution agricole des XIXe et XXe siècles. Les centaines de pièces exposées, souvent fort rares, racontent le cycle des opérations agricoles.

Chaque année, le Compa, en collaboration avec l’association des personnels scientifiques des musées de la région Centre, et le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles du Centre et de la région Centre, organise une rencontre annuelle.

Sous le titre Musées en mouvement : quels projets, quelles structures, quels financements ?, les 15èmes rencontres scientifiques du Compa proposent un temps d’arrêt sur ces questions. Elles ont fait le bilan de l’ensemble de ces mutations et examiné les conditions de la réussite d’un projet muséal moderne en se concentrant particulièrement sur les outils administratifs et financiers désormais accessibles aux musées.

http://www.lecompa.com

Partant du constat d’un changement profond dans la nature du panorama contemporain des musées, le colloque s'est structuré en deux temps.

-  La matinée a été conscrée à l'examen des aspects administratifs et a exploré la diversité des statuts dont peuvent se doter les musées avec les interventions d'Eric Baron, Evelyne Wander, Philippe Ifri, Dominique Szymusiak, Xavier Bredin et Vincent Guichard.

-  L’après-midi a été consacrée à une table-ronde animée par Jean Lebrun, journaliste à Radio France sur les questions de financement. Les financements croisés, le recours au mécénat, l’intervention du secteur privé dans la production de programmes culturels ou dans la gestion de sites patrimoniaux ont été examinés comme autant de révélateurs des mutations opérationnelles voire philosophiques ou encore politiques connues par le monde des musées. Avec les interventions de Jean-Michel Tobelem, Marianne Maillot, François Grolleau, Laurent Schmitt.




Pour plus d'informations :

Repost 0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 08:22

COLLOQUE INTERNATIONAL – QUÉBEC

La scénographie d'exposition aujourd'hui :
crise et critique d'une fonction en mutation


Ce  Colloque a été organisé le 6 mai 2008 à Québec dans le cadre du 76ème Congrès de l’Association francophone pour le savoir – Acfas (http://www.acfas.ca)

Ce congrès annuel est une énorme manifestation scientifique et vulgarisatrice. En 2008,  il a réuni 4 400 congressistes, plus de 2 700 communications présentées dont 1 850 au sein de 144 colloques et activités spéciales et 865 communications libres réparties dans 33 domaines de recherche, 30 tables rondes, lieux privilégiés d'échanges et de débats.

En 1995, Jean Louis Perrier écrivait dans le journal Le Monde que « les scénographes sont devenus les metteurs en scène indispensables des grandes expositions », faisant le constat d’un « métier » de plus en plus présent au sein des arts plastiques. L’apparition de l’installation, des œuvres in situ, des performances comme la dématérialisation de certaines œuvres ont imposé une réorganisation et un questionnement inouïs de l’espace d’exposition et de ses dispositifs dans la sphère contemporaine. Au même moment, la remise en cause des principes du Bauhaus comme l’apparition de nouvelles technologies offraient d’autres perspectives de mise en espaces de l’œuvre.

Au confluent des arts plastiques, de l’architecture d’intérieur, du design comme des métiers de la conservation, a ainsi émergé un nouvel acteur de la scène artistique : le scénographe d’exposition. Partant du constat que ce métissage produit autant d’expériences scénographiques qu’il existe de scénographes, ce colloque consistera à interroger la scénographie d’exposition comme « objet » en pleine mutation. Que signifie « scénographier » aujourd’hui ? Guider le parcours du spectateur, mettre en scène une histoire, « poétiser », donner du sens, matérialiser l’espace comme matière de l’œuvre ? Toutes ces propositions, complémentaires et parfois contradictoires, sont autant de problématiques qui permettent de saisir les enjeux actuels et l’évolution des capacités créatrices de la scénographie d’exposition.

Les actes du colloque seront intégrés à la publication collective L’œuvre en scène, ou ce que l’art doit à la scénographie, (appel à paraître) n°18 de la revue d’esthétique Figures de l’Art, numéro coordonné par Claire Lahuerta, à paraître aux Presses Universitaires de Pau fin 2009.

Direction scientifique

Claire Lahuerta : Maître de conférences en Arts plastiques, Université Paul Verlaine de Metz. Coresponsable du master 2 professionnalisant Arts de l’exposition & Scénographies, UPV-M.Christophe Bardin : Maître de conférences en Arts appliqués et Histoire de l’art, Université de Haute Alsace.Responsables du pôle Praxitèle, Centre de Recherche sur les Médiations (CREM-EA3476), Université Paul Verlaine de Metz

http://www.univ-metz.fr/ufr/sha/CENTREDERECHERCHE/crem/

Adresse postale :

Claire Lahuerta

Université Paul Verlaine de Metz UFR SHA - Département Arts Ile du Saulcy

BP 30309

57006 METZ cedex 1

Repost 0
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 18:10

Particularités, tendances et enjeux

26 et 27 novembre 2008

Lyon

Le projet culturel et scientifique du Musée des Confluences repose  sur une approche thématique et pluridisciplinaire traitant d'enjeux  contemporains de sciences et sociétés. Un des aspects les plus  visibles de son action demeure l'exposition. Or on le sait, la question de la muséographie et plus particulièrement dans le secteur des sciences et sociétés est en transformation, faisant appel à une  grammaire plurielle, intégrant des discours divers, bousculant un certain nombre de dogmes, mais aussi frôlant le basculement ou tout simplement cherchant sa voie entre la fascination du spectaculaire et un nécessaire didactisme. Les musées ne sont pas les seuls dans cette situation : d'autres secteurs culturels poursuivent des chemins parallèles et complémentaires. Comment, quoi et pourquoi des expositions de sciences et de sociétés ?

Lieu du colloque :

• Hôtel du Département

29-31 cours de la Liberté

69003 Lyon

(Entrée piétonne rue de Bonnel)

Renseignements et inscription :

• par courriel : mathilde.ducuing@rhone.fr

• par courrier : Musée des Confluences

 Mathilde Ducuing

10 rue Boileau

69006 Lyon

• Tél : 04 72 84 91 26 (direct) - 04 72 69 05 00 (standard)

Pour plus d'information, aller sur le site du Musée des Coinfluences

Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 15:14
L'association Scénographes travaille à l'élaboration d'une Charte du Scénographe d'exposition. Elle prolonge ainsi utilement la Charte du Scénographe de spectacle élaborée par l'Union des scénographes, Charte dont s'inspire l'association Scénographes pour les Scénographes d'exposition. Cette initiative bienvenue s'intègre plus largement dans la continuité du travail de définition de la profession de scénographe (spectacle, équipement, exposition) mené depuis 1996 par l'UDS (se reporter aux Pages afférentes à cette question), en cohérence avec les bases établies par l'UDS. L'UDS est associée à la réflexion de l'association Scénographes. L'UDS a participé aux réunions des différents groupes en charge de proposer une Charte du Scénographe d'exposition.

LA CHARTE DU SCENOGRAPHE D’EXPOSITION


Les thèmes à traiter pour la rédaction de la Charte ont été répartis entre trois groupes (A, B,
C), constitués de scénographes d'exposition, maîtres d’ouvrage, experts. Chaque groupe s’est réuni deux fois ; entre chaque série de réunions, les « animateurs-rapporteurs» de chaque groupe se sont retrouvés pour faire la synthèse et garder une cohérence globale. Les groupes de travail, dans l’ensemble, ont été accueillis avec enthousiasme par les participants, qui ont manifesté une volonté certaine d’aider les scénographes d'exposition à définir les contours de leur métier, et de donner leur point de vue sur la manière d’aborder un projet d’exposition. Les maîtres d’ouvrage ont témoigné de tout l’intérêt qu’ils ont trouvé à se rencontrer et à discuter entre eux, de la façon dont chacun procède.

GROUPE A (14 mai et 18 juin 2008):

Droits et devoirs maîtrise d'ouvrage / maîtrise d'oeuvre
Missions des acteurs d'un projet d'exposition.
Ce groupe a réfléchi sur la définition des missions du maître d’ouvrage et du maître d’oeuvre, à travers des exemples précis, et en abordant les questions de la « formation » des maîtresd’ouvrage et du rassemblement des compétences requises pour mener à bien un projet d’exposition.

Participants :
- François Le Jort (Directeur production et exploitation, Nantes Culture & Patrimoine)
- Jean-Jacques Bravo (Scénographe, Mostra)
- Marie-Laure Mehl (Scénographe, Atelier Mehl’usine)
- Pascal Payeur (Scénographe, Atelier de scénographie Pascal Payeur)
- Anne Carles (Scénographe, Arc-en-Scène)
- Guy-Claude François (Scénographe, Scène)
- Mitia Claisse (Scénographe, Agence Klapisch-Claisse)
- Agnès Badiche (Scénographe, IN SITE)
- Luc Bonnin (Directeur associé, Les Clefs du Patrimoine)
- Christophe Clément (Chef du Département de l’architecture, de la muséographie et des équipements, Direction des Musées de France)
- Denis Caget (Responsable des expositions, Paris-Musées)
- Jacques Vincent (Chef du Département Productions Ressources architecture & scénographie, Direction des expositions, Cité des Sciences et de l’Industrie)
- Bernard Bachman (Conservateur du patrimoine, directeur-adjoint du Musée des civilisations de l’Europe et de la méditerranée)

GROUPE B (14 mai et 18 juin 2008):

Typologies d’expositions
Le programme
Les étapes d’un projet d’exposition
Les procédures de passation.
Les différentes typologies d’exposition ont été définies selon trois critères variables suivant les projets : temporalité, espace, contenus.
La notion de programme a été retravaillée, en s’appuyant sur des exemples provenant de différentes institutions.

Participants :

- Laurence Le Bris (scénographe)
- Anne Carles (scénographe, Arc-en-Scène)
- Guy-Claude François (scénographe, Scène)
- Germinal Rebull (scénographe, Scène)
- Loretta Gaïtis (scénographe, agence Charrat Gaïtis Zenoni)
- Pascal Payeur (scénographe, Atelier de scénographie Pascal Payeur)
- Marianne Klapisch (scénographe, agence Klapisch-Claisse)
- Agnès Badiche (scénographe, IN SITE)
- Philippe Maffre (scénographe, [MAW])
- Nathalie Crinière (scénographe, agence NC)
- Luc Bonnin (Directeur associé, Les Clefs du Patrimoine)
- Valérie Brisard (architecte - programmiste, EMOC ; vice-présidente du SYPAA – Syndicat des programmistes en architecture et en aménagement)
- François Le Jort (Directeur production et exploitation, Nantes Culture & Patrimoine)
- Anne-Hélène Rigogne (Adjointe du chef du Service des expositions, BnF)
- Anne Manouvrier (Service des expositions, Bibliothèque nationale de France)
- Dominique Botbol (Chef du département des projets muséologiques, Cité des Sciences et de l’Industrie)
- Jacques Vincent (Chef du Département Productions Ressources architecture & scénographie, Direction des expositions, Cité des Sciences et de l’Industrie)
- Marguerite Heuzé (Adjointe de la Responsable du Service juridique et des marchés, Musée d’Orsay)
- Marie Lavandier (Responsable des réserves, de la muséothèque et du pavillon des Sessions, Département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly)
- Elisabeth Caillet (expert en médiation culturelle, Musée de l’Homme)

GROUPE C (15 mai et 23 juin 2008) :

Définition du scénographe d’exposion

Droits d’auteur
Rémunération.
Ce groupe a rédigé un premier jet de la définition du scénographe d’exposition, et a traité la question de la cession des droits lors de la signature des marchés.
Participants :
- Marianne Klapisch (scénographe, agence Klapisch-Claisse)
- Hélène Robert (scénographe, Arc-en-Scène)
- Rémi Dumas-Primbault (scénographe, Du&Ma)
- Franck Fortecoëf (scénographe)
- Stéphanie Zeller (Avocat au Barreau de Paris)
- Emmanuel de Rengervé (Délégué Général du Syndicat National des Auteurs et
Compositeurs)
- Marcel Freydefont (scénographe, Professeur à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes.Département Scénographie,Secrétaire Général de l’Union des Scénographes)

PROPOSITION DE SOMMAIRE POUR LA CHARTE DU SCENOGRAPHE D’EXPOSITION :

Introduction générale
1 Définition du Scénographe d’exposition temporaire ou permanente.
1.1 Définition du Scénographe d’exposition temporaire ou permanente
1.2 Statut du scénographe : auteur / maître d’oeuvre
2 Missions du scénographe
2.1 Typologies d’expositions
2.2 Missions et responsabilités du scénographe
2.3 Pluridisciplinarité
3 Relations maîtrise d’ouvrage / scénographe
3.1 Le rôle du maître d’ouvrage
3.2 Programme
4 Etapes et passation
4.1 Etapes d’un projet d’exposition
4.2 Procédures de passation
5 Rémunération
5.1 Typologie et complexité
5.2 Honoraires
5.3 Droits d’auteur.
Annexes
Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 15:03
Créée en décembre 2007 (cf. Article consacré à cette création), l'association Scénographes réunit des scénographes d'exposition; elle vient-de publier ses activités en faveur de cette branche de la scénographie.

Décembre 2007 :

Création de l’association Scénographes autour des objectifs suivants :
- faire connaître et reconnaître la profession de scénographe par tous moyens, à l'occasion
de manifestations professionnelles et grand public : publications, colloques, communications, tables rondes…
- réunir les acteurs impliqués dans la maîtrise d'oeuvre scénographique, de la conception
jusqu'à la réalisation des expositions, et les représenter auprès des organismes et
institutions culturels.
- à terme, améliorer les procédures d'appels d'offre et de production des expositions,
notamment en se faisant représenter auprès des pouvoirs publics, et en rédigeant une
« Charte du scénographe d’exposition » en collaboration avec les maîtres d’ouvrage.
Janvier 2008 :
Participation au SITEM.
Tables-rondes animées par François Le Jort, autour du sujet :« Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’oeuvre, même désir : concevons ensemble les conditions de réussite d’un projet d’exposition »
Décision de travailler en commun avec les maîtres d’ouvrage et experts ayant participé ou
assisté aux tables-rondes, pour rédiger la « Charte du scénographe d’exposition ».
Mai-juin 2008 :
Réunions des groupes de travail autour de la Charte du scénographe d’exposition.
Juillet-août 2008 :
Pré-rédaction de la Charte du scénographe d’exposition.
Échanges avec Elisabeth Caillet.
Septembre 2008 :
L’association compte 50 membres, répartis sur toute la France.
Deux séances réunissent quelques scénographes, maîtres d’ouvrage et experts, pour
finaliser la réflexion sur les sujets qui n’ont pas été abordés lors des précédentes réunions
de travail.
Octobre 2008 :
Réflexion en cours sur la mise en place d’une assurance spécifique pour les travaux de
scénographie, et prise de contact avec les assureurs.
Janvier 2009 :
Participation au SITEM 2009 : présentation de la Charte du scénographe d’exposition.
Repost 0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 18:12

Une nouvelle association vient de se créer

L’association Scénographes (association loi 1901) regroupe des professionnels de la scénographie d’expositions temporaires et permanentes, de musées et d’autres lieux.

Elle a pour principaux objectifs de : faire connaître et reconnaître la profession de scénographe par tous moyens, à l’occasion de manifestations professionnelles et grand public (publications, colloques, tables rondes…) ; réunir les acteurs impliqués dans la maîtrise d’œuvre scénographique, de la conception jusqu’à la réalisation des expositions, et les représenter auprès des organismes et institutions culturels ; améliorer les procédures d’appels d’offre et de production des expositions, notamment en se faisant représenter auprès des pouvoirs publics, et en rédigeant une « Charte du scénographe d’exposition » en collaboration avec les maîtres d’ouvrage.

Cette initiative, bienvenue, contribue à renforcer l'organisation professionnelle et la reconnaissance des scénographes en approfondissant les questions relatives à la pratique de l'exposition.
La réflexion menée s'appuie sur les définitions professionnelles élaborées par l'UDS.

L'UDS est en relation avec cette nouvelle association

Renseignements :

Association Scénographes
Floriane Ollivier
9 rue Lacuée
75012 Paris
téléphone + 33 6 18 59 27 82.
scenographes@gmail.com

Repost 0